english_version  
 
Pour être régulièrement informé des événements organisés par la Maison de l'Afrique, inscrivez-vous ici.










 

Niger

Pays membre de la Maison de l'Afrique
 
  Voir la carte complète

MNOM OFFICIEL : REPUBLIQUE DU NIGER

SITUATION GEOGRAPHIQUE : Le Niger est entouré de sept pays : à l'Ouest, le Burkina Faso et le Mali, à l'Est le Tchad, au nord, l'Algérie et la Libye, au Sud, le Nigeria et le Bénin

SUPERFICIE : 1 267 000 km2

CLIMAT : Il existe 2 zones climatiques (saharien au nord, sahélien au sud)
Saison chaude de mars à mai
Saison fraîche de novembre à février

CAPITALE : NIAMEY

POPULATION : 15,5 millions d'habitants (FMI 2008) - Taux de croissance démographique : 3,3%

PRINCIPALES VILLES :
Niamey 707 951 habitants
Zinder 2 080 250 habitants
Maradi 2 235 748 habitants
Agadez 321 639 habitants
Tahoua 1 972 729 habitants
Tillabéri 1 889 515 habitants

LANGUES - ETHNIES - RELIGIONS
Groupes ethniques : Haoussa, Zarma-Songhai, Touareg, Peulh,… Langues : Français (langue officielle), Haoussa, Djerma, Tamacheq … Religions : animisme, islam, christianisme…

DONNEES POLITIQUES
Président de la République  :  M. Mahamadou ISSOUFOU
Assemblée Nationale : 143 députés
Partis Politiques : Les principaux :
Mouvement National pour la Société de Développement (MNSD-NASSARA)
Convention Démocratique et Sociale (CDS-RAHAMA)
Rassemblement Social Démocrate (RSD-GASKIKA)
Alliance Nigérienne pour la Démocratie et le Progrès (ANDP-ZAMAN LAHIYA)
Rassemblement pour la Démocratie et le Progrès (RDP-JAMA A)
Parti Social Démocrate Nigérien (PSDN-ALHERI)...

RELATIONS INTERNATIONALES
La République du Niger est membre de plusieurs organisations régionales et internationales dont : ZONE FRANC, ASECNA, MAISON DE L'AFRIQUE, OHADA, ONU, UEMOA, UA, CEDEAO…

BAILLEURS DE FONDS : BAD, BOAD, FMI, BANQUE MONDIALE, AFD,…

ECONOMIE ET FINANCES

MONNAIE : Franc CFA (1 € = 655,96 FCFA)
PIB NOMINAL : 3.010,9 milliards CFA (estimation 2011)
REPARTITION DU PIB : Primaire : 39,5% - Secondaire : 14,9% - Tertiaire : 45,6%

SECTEUR PRIMAIRE

L'AGRICULTURE : Est concentrée au sud du pays sur une bande large de 200 km traversant le pays d'Est en Ouest. Elle occupe 87% de la population. Les principales productions portent sur les cultures vivrières (mil, sorgho, riz, maïs). Les cultures de rente sont le coton, l'arachide, le niébé. Les cultures maraîchères ou de contre saison sont l'oignon, l'ail, le poivron la tomate …

LE CHEPTél. : 7 482 000 bovins, 9 467 000 ovins et 11 519 caprins.

LES MINES : Le Niger dispose d'un potentiel minier important et diversifié et vit essentiellement de ses ressources minières. En plus de l'uranium, ses principales ressources sont : le charbon, la cassitérite, le phosphate, le fer, l'or, le pétrole, le sel, le mobydbène…

SECTEUR SECONDAIRE

Outre LES MINES et l'énergie, le Niger dispose de plusieurs unités industrielles dans des domaines aussi variés que les industries alimentaires, les matériaux de construction, l'imprimerie, les industries chimiques, les équipements, le textile….

L'INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE : Les brasseries et les abattoirs sont les piliers de l'industrie alimentaire.

L'INDUSTRIE MINIERE : Les principaux établissements sont : ONAREM - SOMAIR - COMINAK - SONICHAR. Le Niger se classe parmi les 5 premiers pays producteurs d'uranium dans le monde.

SECTEUR TERTIAIRE

Le RESEAU ROUTIER : Le Niger dispose d'un réseau routier inférieur à 19 000 km (dont 10 000 sont entretenus), 3 600 km de routes bitumées et un peu plus de 6 000 km de routes en terre.

Les TRANSPORTS AERIENS : l'infrastructure aéronautique est composée de : 3 aéroports internationaux (Niamey - Zinder - Agadez) et 12 aérodromes secondaires dont le plus important est celui d'Arlit.

Le SECTEUR BANCAIRE : Fin 2008, le système bancaire comprend 10 banques et 2 établissements financiers.



Chambre de Commerce, d'Industrie et d'Artisanat du Niger

Présidée par Monsieur Moussa SIDI MOHAMED
E-mail : ccian@intnet.ne

CCI ADMINISTRATEUR DE LA MAISON DE L'AFRIQUE

Historique

La Chambre de Commerce, d'Industrie et d'Artisanat du Niger (CCIAN) est un Etablissement Public à caractère Professionnel (EPP) dont l'évolution a été marquée par six grandes périodes :

  • la période coloniale,
  • la première décennie de l'indépendance,
  • la période d'approfondissement des actions,
  • la période de professionnalisation,
  • la période de consolidation de la démocratie consulaire,
  • la période d'investissement

Période coloniale

Avant les années de l'indépendance :
 la Chambre de Commerce Dahomey-Niger a été instituée par l'arrÍté n° 1351/SE du 10 mai 1944.

1954 : création par arrÍté général n°2692/SE du 7 avril 1954 d'une Chambre de Commerce autonome dénommée Chambre de Commerce
du Niger regroupant essentiellement des opérateurs économiques du secteur moderne, principalement les chefs d’entreprise de nationalité française.

1959 : Décret n°59-221 du 15 décembre 1959 consacrant l’élargissement du champ d’action de la Chambre de Commerce au secteur de l’agriculture et de l’industrie avec une nouvelle dénomination : “Chambre de Commerce, d’Agriculture et d’Industrie du Niger- CCAIN”.

Première décennie de l’indépendance

1964 : Réorganisation ayant permis de doter la CCAIN des statuts approuvés par le décret n°64-107/MF/AE du 8 juin 1964.

1967 : révision des statuts créant une commission permanente par décret n°67-168/MAECI du 27/09/1967.

Période d’approfondissement des actions

1977 : Elargissement des domaines d’intervention de l’institution au secteur de l’artisanat par décret n°77-60/MAECI du 29/04/1977.
Depuis cette date, la compagnie consulaire du Niger, dotée d’une personnalité civile et d’une autonomie financière a pris la dénomination de : “Chambre de Commerce, d’Agriculture, d’Industrie et d’Artisanat du Niger (CCAIAN).

Période de professionnalisation

A partir de 1995 : Adoption par les pouvoirs publics d’une politique visant la professionnalisation des opérateurs économiques et une plus grande autonomie du secteur privé.

1995 : Adoption de la loi n°95-17 du 08 décembre 1995 créant une catégorie d’Etablissement Public à caractère Professionnel (EPP) pour concrétiser la détermination du gouvernement à promouvoir le secteur privé.
Adoption de la loi 95-018 du 08/12/1995 permettant à la CCAIAN de devenir le premier établissement public à caractère professionnel.

1996-1997 : Elaboration et adoption de nouveaux statuts de la CCAIAN par décrets n°96-293 du 05 septembre 1996 et n°97-251 du 10 juillet 1997. Les principales modifications issues de ces textes portent notamment sur :

  • la désignation d’une tutelle technique (Ministère chargé du Commerce) et d’une tutelle financière (Ministère chargé des Finances) ;
  • l’élaboration et l’adoption des statuts par l’assemblée consulaire nationale et leur approbation en conseil de Ministres ;
  • l’élargissement de l’assemblée consulaire nationale  à 170 membres au lieu de 120 ;
  • la création de quatre sections au lieu de trois pour une meilleure couverture des différents secteurs d’activités économiques ;
  • la réorganisation des activités consulaires à travers une plus grande responsabilisation des élus dans la défense des intérÍts des membres ;
  • la création de huit circonscriptions consulaires au lieu de trois pour couvrir l’ensemble des régions.

Période de consolidation de la démocratie consulaire

1998 : le Secrétaire Général de la CCAIAN était nommé par décret pris en Conseil des Ministres, mais depuis l’adoption des nouveaux statuts, le Secrétaire Général et son adjoint sont nommés par le Président de la CCAIAN après un vote des membres de la Commission Permanente.

1998-2002 : Dès l’installation de nouveaux organes en 1998, la CCAIAN s’est engagée dans un processus de restructuration de ses services avec l’appui des partenaires au développement.

Aux termes des dispositions de ses statuts, la CCAIAN a désormais la charge de la représentation et de la défense des intérÍts commerciaux, agricoles, industriels et artisanaux de ses ressortissants.

Ainsi, la CCAIAN est devenue une véritable structure de concertation avec les pouvoirs publics, une force de proposition, un centre de ressources pour les opérateurs économiques, un organe de formation, d’appui, d’assistance et de conseil aux entreprises et un point focal des partenaires extérieurs.

Par une action conjuguée des consulaires, la CCAIAN a acquis une image et une notoriété aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Pour accompagner ses actions de restructuration, la CCAIAN a mis en place des mécanismes d’appui aux PME tels que le Centre de Promotion des Investissements (CPI), le Centre de Formalités des Entreprises (CFE), l’Agence Nigérienne de Promotion des Exportations (ANIPEX), la Cellule Entrepreneuriat Féminin et la création d’un site web.

Au vu des résultats obtenus, Monsieur IDDI ANGO IBRAHIM  a été reconduit pour un mandat de quatre (4) ans à l’issue de l’Assemblée Générale tenue du 22 au 23 mars 2002 à Tahoua.

Période de grands investissements et de notoriété internationale

2002-2006

La gestion efficace de la CCAIAN a connu depuis 1998 une rigueur qui s’est traduite par de multiples et performants outils d’information en faveur des Opérateurs Economiques et le renforcement des relations de partenariat avec l’extérieur.

Au cours de cette période, la CCAIAN a réalisé d’importants investissements évalués à plus de 500 millions de F/CFA contre 70 millions de F/CFA pendant toute la décennie précédente. Ces investissements ont concerné, entre autres, la construction de l’Antenne de la Circonscription Régionale d’Agadez, de Diffa et de Dosso. Ce qui démontre, si besoin est, l’importance accordée aux investissements par les responsables consulaires qui demeurent préoccupés par une vision à long terme de l’Institution.

La CCAIAN s’est également beaucoup investie dans l’amélioration de l’environnement des affaires en insistant notamment sur l’allégement de la pression fiscale, le remboursement des arriérés de l’Etat vis à vis des opérateurs économiques et la recherche de financement aux entreprises.

L’amélioration de l’image de marque de la CCAIAN a permis à celle-ci de devenir un partenaire respecté de toutes les institutions multilatérales et bilatérales. Elle est également devenue à l’heure actuelle une véritable source d’inspiration pour plusieurs Chambres de Commerce de la sous-région.

Cette notoriété a permis au Président National, Monsieur IDDI ANGO IBRAHIM d’Ítre réélu pour une troisième fois à la tÍte de la CCAIAN lors de l’Assemblée Générale ordinaire qui s’est tenue à Agadez du 17 au 18 mars 2006.

Le Président de la CCAIAN est aussi Président de la Chambre Consulaire Régionale de l’UEMOA et  Coprésident du Conseil des hommes d’affaires de la CEDEAO.

Acteur essentiel de la vie économique, la Compagnie Consulaire a su inscrire ses actions dans une dynamique de modernisation, de relance des activités économiques et de défense des intérÍts économiques de ses ressortissants.

Par ailleurs, quatre grands chantiers mobilisent l’énergie des responsables consulaires à savoir la construction du Parc National d’Exposition sur un site de 10 hectares déjà clôturé sur fonds propres, l’organisation du Salon International du Bétail et Dérivés de Niamey (SIBEDNI), la création d’un Centre de Médiation et d’Arbitrage et l’installation du Centre de Gestion Agréé (CGA).

ORGANISATION  ET FONCTIONNEMENT

Aux termes des dispositions du décret N°96-293 du 5/09/1996 et du décret N° 97-125 du 10 juillet 1997, fixant ses statuts, la Compagnie Consulaire comprend des organes délibérants et des organes exécutifs.

2.1. Organes délibérants

Les organes délibérants de la CCAIAN sont :

  • l’Assemblée Consulaire Nationale ;
  • les Assemblées Consulaires Régionales ;
  • la Commission Permanente.

L’Assemblée Consulaire Nationale

L’Assemblée Consulaire Nationale est l’un des organes délibérants de la CCAIAN. Elle est composée de 170 membres issus des différents secteurs économiques des huit (8) régions du Niger.

L’Assemblée Consulaire Nationale élit en son sein un Bureau National comprenant un Président, un 1er Vice-Président et un Trésorier Général.

Dans le cadre de sa mission, l’Assemblée Consulaire Nationale :

  • désigne les autres membres de la Commission Permanente;
  • nomme les commissaires aux comptes;
  • approuve les comptes définitifs;
  • prend position sur toutes les questions d’ordre économique qui lui sont soumises par les pouvoirs publics ou qu’elle évoque sur sa propre initiative.

L’Assemblée Consulaire Nationale est constituée de quatre (4) sections techniques à savoir :

  • la Section I : Commerce et Services,
  • la Section II : BTP et Industries Connexes,
  • la Section III : Agriculture et Elevage,
  • la Section IV : Artisanat.

Les réunions ordinaires de l’Assemblée Consulaire Nationale sont annuelles et ont lieu sur convocation du Président à sa propre initiative ou à la demande du Ministre de tutelle ou des Ministres chargés des secteurs industriel, rural, artisanal, des transports et du tourisme, des travaux publics et b‚timents.

Les Assemblées des Circonscriptions Consulaires Régionales

Au niveau de chaque Circonscription Consulaire régionale, les ressortissants répartis dans les quatre (4) sections citées ci-dessus constituent une Assemblée Régionale dont le nombre des membres varie entre 30 et 80 suivant l’importance économique de la Région.

L’Assemblée de la Circonscription Régionale désigne ses représentants à l’Assemblée Consulaire Nationale conformément aux dispositions des statuts.

Cette mÍme instance élit en son sein un Bureau Régional comprenant un Président, un Secrétaire et un Trésorier, lesquels sont chargés d’assurer la représentation des opérateurs économiques de la région.

La Commission Permanente

La Commission Permanente est composée de 39 membres dont les trois membres élus du Bureau National, les trois membres des bureaux régionaux des huit (8) Assemblées Consulaires Régionales et douze (12) membres consulaires cooptés domiciliés à Niamey. Ces membres cooptés représentent généralement les principales organisations patronales du pays (Organisation des Professionnels de l’Industrie du Niger, Syndicat National des Commerçants du Niger, Syndicat National des Transporteurs Marchandises, Syndicat National des Transporteurs Voyageurs, Association Nationale des Professionnels du Tourisme et de l’Hôtellerie, Syndicat National des Entrepreneurs de B‚timents et Travaux Publics, Fédération Nationale des Artisans du Niger, etc.).

Organes Exécutifs

Les organes exécutifs de la Compagnie Consulaire sont :

  • le Bureau National : composé du Président National, du 1er Vice-Président, du Trésorier National et des membres de bureau des Circonscriptions Consulaires Régionales ;
  • le Bureau de l’Assemblée ADRESSE

    Place de la Concertation
    BP 209
    Niamey (NIGER)
    Tél : +227 20 73 22 10 / 20 73 51 55
    Fax : +227 20 73 46 68
    E-mail : ccaian@intnet.ne / ccaianiger@yahoo.fr
    Site web : www.ccaian.org


    Cliquez ici pour accéder à la page "Annuaires et organismes"


    Documentation

    PRIVATISATIONS - TELECOMMUNICATIONS - ASSURANCES - COMMERCE - TOURISME - HISTOIRE ET CIVILISATION - FICHE CONTACTS…

    Vous recherchez des informations sur le Niger ou sur d'autres pays africains ?

    La Maison de l'Afrique, pôle d'information spécialisée sur l'Afrique subsaharienne, réalise chaque année des dossiers macro-économiques. Ces dossiers, comportant entre 100 et 120 pages, concentrent et synthétisent de multiples sources d'informations. Ils constituent un outil précieux de travail pour votre entreprise et vous évitent, entre autres, de multiples recherches. Mises à jour régulièrement et réalisées selon un plan général pratiquement identique, ces monographies couvrent, le pays concerné dans ses multiples caractéristiques.

    Cliquez ici pour télécharger votre bon de commande au format PDF.

    Si vous ne disposez pas du logiciel Acrobat Reader, téléchargez le gratuitement ici.

    Ce bon de commande est à imprimer, à remplir et à expédier (accompagné de votre chèque), à l'adresse suivante :

    MAISON DE L'AFRIQUE
    Service des publications
    2, rue de Viarmes
    75040 Paris cedex 01

    Pour tous renseignements supplémentaires : g.loupemo@lamaisondelafrique.com


    Les principales publications de la CCAIAN

    L'Annuaire Economique

    il s’agit d'un excellent outil de référence qui répertorie les différentes entreprises par secteur d'activités ;

    Le Bulletin Hebdomadaire

    Il constitue un outil d'information et de promotion de l'image de la CCAIAN produit chaque semaine en plusieurs exemplaires ;

    Les brochures spécialisées

    Il s'agit des brochures élaborées pour mettre à la disposition des opérateurs économiques des outils de travail sur certains domaines relatifs à la réglementation sur le commerce, l'industrie, la fiscalité et sur les conditions générales et les procédures de création ainsi que les formalités d'entreprises :

    • Le Rapport sur la situation économique au Niger élaboré chaque année;
    • Les programmes annuels d’activités ;
    • Le programme pluriannuel 2007- 2010 ;
    • Les Rapports annuels d’activités ;
    • La problématique de la commercialisation des produits agro-pastoraux ;
    • Les guides : guide du commerçant, guide de l’industriel, de passation de marchés des BTP et les clefs de l’exportation ;
    • La pochette d’information ;
    • La brochure sur le code des investissements en République du Niger ;
    • Les dépliants sur la CCAIAN et de ses Etablissements spécialisés.

Cliquez ici pour accéder à la page "Documentation"