LA MAISON DE L’AFRIQUE :
LA VITRINE DES ÉCONOMIES AFRICAINES

LES ARTS ET LA CULTURE REVISITÉS

Loin des clichés, l’art et la culture africains font l’objet d’un extraordinaire renouveau animé par de jeunes créateurs qui revisitent leurs racines avec les tendances du moment.

Ce mouvement ne se contente pas de dépoussiérer les arts traditionnels, il est aussi

en train de faire émerger de nouvelles industries du spectacle et du divertissement comme Nollywood, ou la production de séries africaines.

Sans oublier la danse, les arts culinaires et une scène musicale extrêmement vivante.

UNE ÉNERGIE DIGITALE CRÉATIVE

Le digital a trouvé en Afrique non seulement un terreau de talents et d’idées novatrices, mais aussi de jeunes entrepreneurs qui s’affranchissent des carcans et élaborent leur propre chemin.

Ce sont ainsi des milliers de start up à travers tout le continent qui contribuent à réinventer le quotidien de l’Afrique dans des domaines aussi stratégiques que les services transactionnels sur mobile, l’agro alimentaire, le secteur social, ou encore la mode …

UN SECTEUR AGRO ALIMENTAIRE PUISSANT

L’Afrique dispose d’un secteur agro alimentaire très organisé sur la base de filières de production qui irriguent tout le continent.

Cette vitalité place l’Afrique au premier rang pour l’exploitation et la production.

La nouvelle révolution industrielle apporte en plus une capacité d’innovation et de création d’emplois en cherchant à repositionner sur place la transformation de ses matières premières.

UNE NOUVELLE INDUSTRIE DE LA CRÉATION

En développant l’industrie de la création, l’Afrique trace sa propre voie en s’appuyant de façon originale sur ses valeurs les plus sûres en particulier dans les domaines de la mode et du textile.

C’est aussi un secteur fortement pourvoyeur d’emplois en priorité pour les femmes et les jeunes.

DES PRODUITS TRANSFORMÉS SUR PLACE

De nombreux projets industriels voient le jour partout en Afrique.

Ils sont essentiellement portés par le mouvement de délocalisation de certains pays qui privilégient des coûts de production attractifs.

Ce phénomène d’industrialisation massive qui implique la création de millions d’emplois sur tout le continent, s’accompagne de surcroît de la construction de nouvelles infrastructures portuaires, routières et logistiques.

UN MARCHÉ DU TOURISME PROMETTEUR

L’Afrique regorge de sites naturels et culturels exceptionnels mais dont l’accessibilité et les structures d’accompagnement sont encore limités.

D’où de formidables perspectives d’investissement pour les opérateurs touristiques qui vont pouvoir bénéficier de l’appétit de découverte de la nouvelle classe moyenne africaine et du tourisme d’affaire.

En témoigne la grande vitalité du secteur hôtelier en milieu urbain qui a vu le déploiement de chaines hôtelières internationales mais aussi l’émergence d’acteurs locaux.