[CONNECT LIVE] Le digital peut-il sauver la culture ?

La crise d'aujourd'hui donnera, à n'en point douter, un coup d'accélérateur à la digitalisation des activités liées à la culture et aux arts du spectacle sur le continent.


Avec le tourisme, les secteurs culturel et créatif ont été les plus touchés par la crise actuelle. Pour les seuls pays membres de l'Organisation de coopération et de développement économique, le taux des emplois menacés varie entre 0,8 % et 5,5 %.

En Afrique, le patrimoine culturel est inestimable et paradoxalement, la culture est souvent une ligne budgétaire « last to invest, first to cut » : le continent génère moins de 1 % de la collecte mondiale des droits d'auteur qui s'élève à 16 milliards de dollars par an, dont seulement 290 millions pour l'Afrique. Les métiers, manifestations et évènements évoluant dans un espace physique (musées, arts du spectacle, concert de musique, festivals, cinéma, sites archéologiques, etc.) ont été les plus touchés par la crise, puisque les plus concernés par les mesures de distanciation imposées par les autorités sanitaires. Conséquence : une baisse nette des revenus qui met en péril la viabilité des activités artistique qui a entraîné une diminution des salaires et des licenciements, avec des répercussions sur la chaîne de valeur. Au Maroc, à titre d'exemple, quelque 100 000 emplois ont été directement impactés par la crise et près de 1100 entreprises ont enregistré une baisse nette de 70% de leur chiffre d'affaires. La Confédération générale des entreprises estime que la crise a fait perdre au secteur pas moins de 2 milliards de dirhams depuis le début de la pandémie.


Lire la suite : https://afrique.latribune.fr/africa-tech/2020-11-20/connect-live-le-digital-peut-il-sauver-la-culture-862905.html



Extrait de La Tribune Afrique- Par La Tribune Afrique, le 20/11/2020