« La lutte contre l’excision doit s’intensifier en Afrique »


Pour Fati N’Zi Hassane, de l’Agence de développement de l’Union africaine, l’éradication de cette pratique exige non seulement une volonté politique, mais aussi une forte implication de la société civile.


Tribune. Bien qu’elle ne fasse pas les gros titres, c’est une bonne nouvelle qui mérite d’être amplement relayée : presque partout en Afrique, les mutilations génitales féminines sont en baisse. Le déclin est particulièrement marqué en Afrique de l’Est, où le taux de mutilées de moins de 15 ans est passé de 71 % à 8 % entre 1995 et 2016, selon l’Unicef. Le recul est malheureusement bien moins visible en Afrique de l’Ouest et dans la Corne de l’Afrique, les deux régions les plus concernées par cette pratique inhumaine répandue dans toute la bande sahélienne, de la Mauritanie à la Somalie.


Pour lire la suite de l'article : https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/08/13/la-lutte-contre-l-excision-doit-s-intensifier-en-afrique_5499044_3212.html


Article rédigé par Fati N’Zi Hassane pour Le Monde le 13 août 2019


Légende et crédit photo : Une ancienne exciseuse montre un outil utilisé pour pratiquer les mutilations génitales, à Alakas, en Ouganda, en janvier 2018. YASUYOSHI CHIBA / AFP

PLATEFORME D’ECHANGES ET DE PROMOTION DES ARTS, CULTURES ET ECONOMIES DES PAYS AFRICAINS

La Maison de l'Afrique © Produit by Cimer Agency! |  Contact | Partenaires  |  Mentions Légales |  Protection des données

  • Blanc LinkedIn Icône
  • White Facebook Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • White Twitter Icon
  • Blanc Icône YouTube